Qui suis-je

Après des études en arts plastiques, en animation par ordinateur et en photographie, j’avais besoin d’un travail qui me permettrait de sentir que je pouvais faire une réelle différence dans la vie des gens et où les rapports humains ne seraient pas simplement basés sur une compétitivité malsaine.

J’ai alors entrepris ma première formation de massothérapeute à l’automne 1998. J’ai
ensuite eu la chance d’obtenir mon premier emploi à l’Association des Massothérapeutes
du Québec (AMQ), où j’ai pu parfaire mes connaissances avec feu Marc Poisson,
président fondateur de l’AMQ. Ma pratique s’est enrichie et développée durant les
nombreuses heures que l’on a passées ensemble à la préparation des cours. J’ai
finalement commencé mes premières armes dans le monde de l’enseignement
en donnant des cours d’initiation au massage puis en étant assistante à la formation
des futur(e)s massothérapeutes.

Après 2 ans, j’ai eu soif de nouvelles connaissances. Je suis donc allée expérimenter le
monde des spas, une approche plus axée sur la détente globale. Durant la première
année où j’ai travaillé dans ce centre de santé, je me suis trouvée confrontée à des gens
qui vivaient beaucoup de souffrance et qui, une fois couchés sur ma table de massage,
se relâchaient et fondaient en larme. J’étais sans ressource et je me sentais inutile devant
tant d’émotion.

Je me suis donc inscrite au Centre de Formation professionnelle en Relations Humaines (CFPRH) pour devenir psychothérapeute, une aventure qui a duré 3 ans, où j’ai enfin été en contact avec l’autre et avec moi-même. Tout en poursuivant ma pratique de massothérapeute, j’ai eu envie de plus en plus d’être mon propre patron et d’avoir le choix de passer plus de temps de qualité avec mes client(e)s. À la sortie des cours du CFPRH, je me suis inscrite à une formation en intervention socio-communautaire au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. J’y ai rencontré des enseignant(e)s d’une expérience et d’une qualité exceptionnelles. J’ai pu y explorer d’autres facettes de la relation d’aide.

Finalement, durant l’été 2008 j’ai participé à un voyage organisé au Mexique avec l’auteur Pierre Morency. Il nous a fait goûter à la méditation, au pranayama et aux asanas. Le déclic du Yoga est né dès cet instant. J’ai eu envie de poursuivre mon apprentissage du Yoga et comme je ne trouvais pas de professeur dans ma région qui répondait à mes besoins, je suis devenue ma propre professeure. Après la lecture du livre « L’initiation d’un apprenti Yogi », j’ai rencontré l’auteur Swami Premananda Saraswati (Hervé Blondon) et je me suis inscrite à la formation satyam d’enseignant du Yoga. J’ai poursuivi en m’inscrivant à la deuxième formation Jyoti et j’ai poursuivie avec l’approfondissement du Yoga avec la technique de purification des chakras. J’ai tant aimé que j’ai demandé à être assistante pour avoir la chance de réentendre toute la formation des professeurs.

Je suis maintenant heureuse d’enseigner le yoga qui vient merveilleusement fermer la boucle sur l’ensemble des expériences et connaissances que j’ai acquises pendant ces années.

Depuis 2013 une nouvelle passion est arriver dans ma vie, celle de l’alimentation vivante. Depuis j’ai donc passer totalement au crudivorisme. Il me fait toujours plaisirs de partager mes connaissances dans ce domaine. Que se soit en atelier ou en consultation privé. Se que nous mangeons devient se que nous sommes !

Yola Figiel